Coronavirus : Châtenay, mise à l’abri

Au pic de la pandémie de Covid-19 en France, un centre Covid+ se monte à Châtenay-Malabry, en banlieue parisienne. L’objectif : accueillir et prendre en charge celles et ceux qui vivent dans la précarité et qui ressentent les symptômes du coronavirus, cas positifs ou suspects.

Centre Covid+ de Châtenay-Malabry, dans les Hauts de Seine. Les centres Covid+ ou centres de desserrement accueillent et prennent en charge les personnes en situation précaire présentant des symptômes du coronavirus (suspects ou positifs).
Les transferts de patients se font via les ambulances de la Croix Rouge Française.
Corinne (droite) et Caroline (centre), deux humanitaires de MSF, discutent avec l’ambulancier du cas qui vient d’être référencé vers le centre covid+.
L’un des agents de sécurité, à la fenêtre du bâtiment « les acacias » dans lequel a été installé le centre covid+ de Châtenay-Malabry.
Lucie, médecin pour MSF au centre Covid+ de Châtenay-Malabry, attend dans les escaliers du centre.
Réalisation d’un test PCR sur l’un des résidents du centre.
Matériel pour réaliser un test PCR.
L’un des résidents du centre covid+, allongé sur son lit, attend d’être examiné par le personnel soignant.
Un homme, tout juste arrivé au centre covid+, remet son masque.
Deux infirmières s’aident mutuellement à enlever leur équipement de protection individuelle.
Equipement de protection individuelle.
Le personnel du centre covid+ de Châtenay-Malabry, en pause.
Un espace pour les pauses du personnel a été installé sous une tente, à l’extérieur du centre covid+.
L’armoire à pharmacie du centre.
Discussions entre les soignants du centre covid+ de Châtenay-Malabry.
Une chambre vide du centre covid+ de Châtenay-Malabry.
L’un des médecins examine un patient sans domicile fixe, âgé de 88 ans, et présentant les symptômes de la Covid-19.
L’une des agents de sécurité du centre covid+ de Châtenay-Malabry.
Un jeune afghan s’aère dans le jardin du centre.
Une distance de séparation est obligatoire entre les chaises du jardin, afin que les résidents puissent respecter les mesures barrières.